• Marie

On aurait aimé se dire que c'était une autre époque...

Parcourir son carnet de santé avec un œil de professionnelle, c’est s’interroger sur la manière dont sa propre mère a été accompagnée à l’occasion de sa naissance.


C’est aussi un peu compatir avec le bébé qu’on a été pour la prise en soin pas forcément optimale proposée par l’équipe soignante : la séparation est inévitable, l’allaitement ne semble pas tellement soutenu.


Ma maman n’en garde pas un très bon souvenir : peu d’écoute, d’explications ou de réassurance et pourtant, à cette époque, la durée d’hospitalisation permettait de prendre le temps (sortie à J11 pour nous 2).

L’allaitement lui tenait à cœur, les prescriptions notées dans le carnet de santé ne semblent pas l’avoir écoutée…


On aimerait se dire que c’était une autre époque et qu’aujourd’hui l’accompagnement est plus adapté…

Mais on sait bien que non et qu’il peut être très varié en fonction du lieu, du contexte et du moment.

Tout dépend de l'alignement des planètes, ou pas, au moment de la naissance, des premières tétées et du retour à la maison.


L'information semble à portée de clics pour tous, les groupes d'échanges innombrables, les conseils débordent mais les gens ne se sont jamais senti aussi seuls une fois chez eux.


On ne peut pas faire d'impasse sur l'humain et l'accompagnement individualisé.

Alors, oui, c'était une autre époque mais est-ce réellement mieux aujourd'hui ?




Posts récents

Voir tout