• Marie

Je suis puéricultrice mais...

Je suis puéricultrice mais…


« Vous êtes combien de sages-femmes à travailler en réa ? »

« Puéricultrice, ah oui, je connais, c’est la référente à qui je laisse mon enfant le matin à la crèche ! »

« Assistantes maternelles, c’est un autre terme pour parler des puéricultrices quand elles travaillent chez elles »

« Ah bon ? Vous êtes infirmière !?!? »


Oui, les sages-femmes sont aussi formées à la prématurité au cours de leurs études et à la réanimation du bébé qui vient de naître mais elles ne le prennent en charge que pendant sa période de nouveau-né, c’est-à-dire pendant les 28 premiers jours.

Et elles ne travaillent pas en réanimation néonatale.


Les référentes pour les enfants dans les sections sont des auxiliaires de puériculture (l’équivalence des aides-soignantes pour les adultes).

Elles ont une formation de 10 mois, centrée également sur l’enfant mais de façon moins poussée, qui ne nécessite pas d’être titulaire du bac.

Elles sont indispensables pour un travail de qualité en binôme avec la puéricultrice.

Elles travaillent en équipe à l'hôpital, sous la responsabilité de cette dernière.


Dans les structures d’accueil du jeune enfant, les infirmières puéricultrices sont directrices de la structure ou adjointes.

C’est obligatoire à partir d’un certain nombre de berceaux dans la structure pour garantir un accueil de qualité, sécurisé et adapté aux besoins et au bon développement de l’enfant.

Elles sont, entre autres, garantes du projet pédagogique de l'établissement et de son application, de la formation du personnel qui y travaille, de la gestion administrative et financière de la structure mais également du suivi et de la prévention auprès des familles qui la fréquentent.


Non, les assistantes maternelles ne sont pas des puéricultrices, ni des auxiliaires de puériculture (même si certaines auxiliaires se reconvertissent dans ce métier). Elles doivent justifier seulement de 80h de formation et d’une accréditation pour accueillir des enfants après l’évaluation … d’une puéricultrice (qui reste sa référente en cas de besoin et la garante de sa capacité à garder des enfants à son domicile).


Et oui, les puéricultrices sont des infirmières (bac+3) qui ont passé un concours pour se spécialiser dans le domaine de la pédiatrie (0 à 18 ans) pendant une année supplémentaire. Elles ont donc un niveau bac +4 et se battent pour une réingénieurie de leur formation et l’obtention d’une reconnaissance de master.


Aucune hiérarchie à mettre entre ces différents métiers mais une complémentarité évidente pour un prise en soin optimale et de qualité de l’enfant et de sa famille !


Infographie réalisée par le collectif Je Suis Infirmière Puéricultrice


Posts récents

Voir tout