• Marie

Bébé imaginaire... bébé réel

Avez-vous déjà entendu parler du bébé imaginaire et du bébé réel ?


Le bébé imaginaire est celui qui se construit psychiquement au fond de chacun de nous même si on ne s’imagine pas forcément devenir parent.


Cela débute pendant l’enfance en jouant à la poupée.

Lorsque l’on croise une jeune maman avec son bébé une fois à l’âge adulte.

Quand on devient tonton ou tata et qu’on découvre nos neveux et nièces.

Ou encore lorsque l’on croise le regard de son amoureux.se en se demandant quel serait le résultat du mélange de nos patrimoines génétiques…


C’est inconscient, on n’y pense pas forcément mais l’air de rien, au fil de notre histoire de vie on se construit des références et on se projette plus ou moins concrètement.


Cela devient plus précis lorsque l’envie d’enfant devient projet de couple et ce bébé imaginaire commence réellement à se construire avec le début de la grossesse.

Les 9 mois ne sont pas indispensables juste pour la conception d’un bébé, ils le sont également pour le « devenir parent ».


On commence à l’être pendant la grossesse, plus ou moins facilement suivant chacun.

On s’interroge sur le sexe, sur le prénom de l’enfant à venir, sur l’organisation matérielle que cette arrivée nécessite, éventuellement sur la façon dont on envisage de s’occuper de lui, en fonction de notre expérience, de nos valeurs, de notre éducation etc.


Cet enfant imaginaire se construit très différemment suivant chacun et il n’est pas uniquement question d’une projection physique ("il aura mes cheveux blonds et la couleur de tes yeux"…) mais également organisationnelle ("je ferai du portage et je l’allaiterai", "il dormira dans notre chambre", "je ne lui donnerai pas de tétine"…).


La naissance fait surgir l’enfant réel avec tout l’inconnu qui l’entoure et la nécessité de faire connaissance.

L'enfant réel, c'est celui que l'on a face à soi, avec ses particularités physiques, ses façons de réagir et de se comporter.


La confrontation entre l’enfant imaginé pendant toutes ces années et plus particulièrement ces 9 derniers mois et celui réel que l'on découvre peut s’avérer très difficile en fonction de l’écart entre les deux.

"Je ressentais que ce serait une fille et c’est un garçon, je pensais qu’il aurait des cheveux comme son frère et il n’en a pas, je le pensais beaucoup plus mat de peau et il est très clair."


Cet écart est d’autant plus violent que la naissance est prématurée ou que le bébé est porteur d’un handicap ou d’une pathologie.

Il faut alors aux parents des ressources supplémentaires pour s’adapter à la réalité et prendre le temps d’équilibrer et de faire se retrouver le bébé imaginé et celui qui est devant eux et dont ils vont devoir prendre soin, bien qu’il ne corresponde pas totalement à leurs attentes.


Le devenir parent peut devenir plus difficile et nécessite un accompagnement adapté et individualisé pour aider à créer le lien de façon adaptée et sereine.


Il est également intéressant d’être vigilant dans le cadre des aides médicales à la procréation qui sont des processus longs et douloureux au cours desquels les parents ont généralement eu le temps de se projeter et de construire leur bébé imaginaire qui risque d’être autant plus éloigné du bébé réel qu’il a été espéré et attendu.


Bébé imaginaire...bébé réel, l'occasion d'enfiler doucement cette nouvelle identité de parent mais surtout de la laisser évoluer ensuite en faisant la connaissance de son enfant.

Être parent, ce n'est pas façonner l'enfant à l'image qu'on attend de lui mais l'accompagner dans le chemin qui lui convient.


Apprendre à l'accepter tel qu'il est, même s'il ne correspond pas forcément à nos attentes, c'est l'aider tout au long de son enfance à grandir et le guider en le soutenant vers l'adulte qu'il va devenir demain.



Posts récents

Voir tout