• Marie

Papa

Papa

On peut être papa sans le savoir. On peut le devenir sans évaluer ce que cela représente vraiment. On peut être 2 papas. On peut le devenir intensément sans l’être biologiquement. On peut l’être d’un enfant qui n’est pas le sien. On peut être pap’ange. On peut l’être déjà dans son cœur, tant on espère son arrivée On peut le redouter. On peut ne jamais réussir à le devenir. Ou ne pas le souhaiter.


Devenir papa est un sacré chemin… Et aujourd’hui, ce n’est plus cette route prédéfinie et tracée depuis des siècles sur laquelle le patriarche avait besoin d’une descendance pour poursuivre sa lignée, son métier ou ses affaires et ne représentait que l’autorité, celui qui fait respecter les règles, qui punit et fait peur.


Aujourd’hui, on « naît » papa différemment, à sa manière, selon ce qui correspond à chacun, comme on peut et c’est très bien comme ça !

Comme on peut, parce que s’identifier à son propre père n’est plus une évidence tant les rôles se sont transformés en une génération.

L’essentiel, c’est de prendre le temps de créer cette nouvelle identité, doucement pendant la grossesse, précocement dès les premières heures puis au fil des premières semaines et au rythme des années qui passent.


Être papa, ce n’est pas forcément faire comme maman et c’est tant mieux !

Être papa, c’est être présent dans le quotidien de son enfant, c’est lui donner de l’amour, inconditionnellement, quand c’est évident mais aussi quand c’est plus difficile. C’est transmettre.

C’est le guider, le soutenir, le sécuriser.

Être son refuge en cas de besoin. Faire au mieux au quotidien

L’aimer tout simplement.


Bidiboo accompagne aussi tous les papas.

Bonne fête à eux !


Il existe plein de jolis ouvrages illustrés dédiés aux papas, ci-dessous, mon dernier coup de cœur...




1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout