• Marie

Quand la rentrée rime avec bébé...

Aujourd’hui, c’est la rentrée !


Cette année, elle est un peu particulière pour tout le monde mais elle peut l’être également en temps normal pour toutes les jeunes mamans qui ont des « grands ».


Des « grands » qui font leur premier pas en collectivité, en maternelle, au CP, qui ont besoin d’être accompagnés. Des « grands » qui apprennent à partager leurs parents depuis quelques semaines seulement et qui peuvent se sentir mis de côté si maman reste à la maison avec bébé, pendant qu'on l'envoie à l'école. Expliquer...


Des mamans qui apprennent à rééquilibrer leur famille, leur quotidien avec un nouveau venu.

« Je ne suis pas autant disponible pour le bébé, dévouée entièrement à son bien être comme je l’étais pour le premier. Et en même temps, pour le grand, il doit avoir le sentiment que je le lâche, qu’il n’est plus ma priorité, moi qui ai toujours pris le temps nécessaire pour l’accompagner dans ses premières fois… »


Les jeunes mamans pour la rentrée, elles aimeraient bien pouvoir se diviser pour offrir autant de chaque côté.

Il leur faudra un peu de temps et d’adaptation pour se rendre compte qu’elles n’offrent pas moins mais qu’elles le font différemment. Et que parfois, au final, cela permet à chacun de respirer un peu plus, que cela amène un peu de légèreté quand on accepte d’arrêter de se juger…


Oui, on va se remettre à courir un peu plus et jongler avec les horaires mais le « grand » retrouvera des copains et un vent de nouveauté, plein d’expériences à raconter, tout ne tournera plus qu’autour du bébé.

Et la jeune maman pourra prendre un peu de temps pour se poser, en tête à tête avec son bébé.

Se retrouver entre le petit déj et le goûter et, qui sait, trouver 5 minutes pour soi, redécouvrir le silence, se reposer…


Et lorsqu’il faut aller rejoindre quotidiennement l'hôpital et son bébé prématuré, la rentrée, c’est enfin le moment d’un peu plus respirer.

Une parenthèse entre 9 et 16h où l’on a moins besoin de penser.

Peau à peau sans limite, mise au sein sans la montre.

Se poser avec bébé, se faire son petit cocon de bien-être…


Il ne faut pas culpabiliser si la rentrée rime aussi avec liberté…



Ce texte est décliné au féminin mais la rentrée c’est aussi une histoire de papa ! Malheureusement, tant que le congé de paternité ne sera que de quelques jours, le papa est souvent absent de l’organisation des journées du quotidien.

Le télétravail change la donne.


Chez Bidiboo, nous l’avons savouré lors de l’arrivée de notre deuxième dont le sommeil a été sacrément respecté et qui a évitée d’être trimballée.

L'occasion de trouver plus rapidement un équilibre familial où personne n'est mis de côté.


Alors profitons du contexte actuel, retournons-le positivement pour en faire une force pour le quotidien de la rentrée avec un bébé !