File0051-2.jpg

VOUS SOUHAITEZ ALLAITER ?

Elle le découvre tout juste, ce tout petit bébé perdu dans sa couveuse, à peine visible tant il est caché par le lange, le cocon, les nombreux câbles, les différentes sondes et cette buée sur la paroi de la couveuse.

Elle ne souhaite qu’une seule chose mais le redoute tout autant…

Le voir…

Se rendre compte par elle-même…

Autour d’elle, on s’agite, on parle beaucoup.

Elle entend le papa poser quelques questions à une soignante qui s’est présentée tout à l’heure en les accueillant mais elle ne se souvient plus ni de son prénom, ni de qui elle est.

Tout à l’heure, elle ne pensait qu’à l’instant où elle allait voir son bébé et ça lui tordait le ventre d’angoisse.

Elle écoute sans vraiment entendre ce qu’ils se disent.

Elle se répète en boucle « je suis maman, je suis maman » mais elle a du mal à y croire.

Elle essaie de se convaincre mais c’est tellement éloigné de ce qu’elle s’apprêtait

et qu’elle imaginait vivre dans 3 mois…

Elle essaie de faire taire cette petite voix intérieure qui lui murmure

« tu commences bien comme maman, tu n’as pas réussi à la garder au chaud jusqu’au bout »

et même si on lui a bien expliqué que ce n’est pas de sa faute, qu’il n’y avait pas le choix,

que c’était la seule solution et surtout la meilleure pour eux deux, elle sent les larmes envahir ses yeux

et encore plus troubler la vision qu’elle a de ce minuscule bébé.

« Vous souhaitez allaiter madame ?

Parce que ça serait bien pour lui, on a besoin de votre lait.

Vous avez commencé à tirer ? »

Elle bredouille, elle ne comprend pas bien.

Allaiter ?

Mais comment ? Il ne respire déjà pas tout seul !

On nous dit qu’il faut attendre chaque nouvelle journée pour savoir comment se présente la suivante

et on me parle d’allaiter ?

Et puis c’est trop tôt, jamais je n’aurai de lait à ce terme…

Et un poids supplémentaire s’abat brusquement sur ses épaules :

ne vraiment pas être capable de faire ce qu’il faut pour ce bébé qui vient d’arriver.