• Marie

L'allaitement, c'est aussi une affaire de papa...

ou de 2ème parent...


Cette semaine, c'est la World Breastfeeding Week (semaine mondiale de l'allaitement) organisée par la WABA (World Alliance for Breastfeeding Action). Elle existe depuis 1992 et a été créée suite à la signature de la déclaration Innocenti pour la protection, promotion et encouragement de l'allaitement maternel entre l'OMS et l'UNICEF (le 1er Août 1990).


On attendra la date officielle française de la SMAM (semaine mondiale allaitement maternel) du 12 au 18 octobre 2020 pour aborder le thème de cette année qui est "Allaitement et planète plus saine" et je me suis dit qu'en attendant, on allait en profiter aujourd'hui pour parler un peu du père.


Être infirmière puéricultrice, ça permet de mieux comprendre ce qui se passe autour de l'allaitement lorsque l'on devient maman. Mais ce qui a été essentiel dans la réussite de chacun de mes allaitements personnels, c'est l'implication et la présence d'un super papallaitant à mes côtés !


Il a été ma seconde paire d'yeux et mes bras supplémentaires le temps que je trouve mes marques, mon énergie la nuit pour s'occuper des changes et me mettre bébé dans les bras quand je somnolais, mon pourvoyeur de collations lors des coups de mou et d'hypoglycémie, ma motivation pour poursuivre quand c'était moins facile, mon objectivité face aux remarques de ceux qui n'y connaissent rien et se permettent tout...

Il s'est occupé de moi pour que je puisse m'occuper de nos enfants.

Mon allaitement, c'est NOTRE allaitement !


Il ne faut jamais négliger un papa dans l'accompagnement d'un allaitement, c'est un des facteurs favorisant de sa réussite.

Il est le soutien au quotidien dont la maman a besoin pour faciliter son repos (d'esprit et de corps), la conforter dans sa capacité à allaiter et la soutenir lorsque c'est plus difficile.


Vive les "papallaitants" !